27/10/2011

Al Aridha ou le "trou noir"


La Commission électoral (Isie) enquête sur le "hold up électoral" de l’affairiste  Hamdi, dont la liste a fait une percée inexpliquée aux élections de la Constituante.

Al Aridha Chaabia (Pétition populaire) de Hechmi Haamdi, inconnue du peuple tunisien avant le 24 octobre totalement absente sur le terrain pendant la campagne et des écrans de la télévision. Les listes Al Aridha sont au coude à coude avec le CPR de Moncef Marzouki, derrière Ennahda, selon des résultats encore partiels.

La "Pétition populaire" arrive en tête à Sidi Bouzid, la ville où tout a commencé... La personnalité de M. Hamdi et ses moyens financiers ont suscité les soupçons, plusieurs dirigeants politiques suspectant le clan trabelsi d'être à la manœuvre.