28/10/2011

Elections de la Constituante : le pire puis le pire ?

Ennahdha remporte 90 sièges sur 217, talonné par le congrès pour la République (CPR) : 30 sièges, Ettakatol obtient 21 sièges, la pétition populaire : 19 sièges, PDP : 17 sièges, pole démocratique moderniste (PDM) : 5 sièges, parti de l’initiative : 5 sièges, Afek Tounes : 4 sièges, Alternative populaire : 3 sièges, MDS : 2 sièges. Plusieurs listes indépendantes et partisanes seront représentées par un siège au sein de l’assemblée constituante. Par ailleurs, 49 femmes y siègeront, soit une proportion de 24 %.
Par ailleurs, l’ISIE a décidé d’invalider les listes de la pétition populaire dans les circonscriptions de Tataouine, Sfax1, Jendouba, Kasserine, Sidi Bouzid ainsi que dans la circonscription de France 2 étant donné que la tête de liste était responsable du RCD  dissous.
L'annonce de cette mesure a provoqué une vague de violences à Sidi Bouzid dont Hachmi Haamdi (HH) est originaire. Des groupes de jeunes ont notamment mis à sac le local d'Ennahda et jeté des pierres sur les forces de l'ordre.
HH, excédé par le refus des islamistes de s’allier à son parti, n’est pas prêt de rentrer à Tunis. Il a déclaré à l’antenne de RFI: « Voilà messieurs d’Ennahda, voilà Monsieur Hammadi Jebali, je vous laisse le pays, je ne vais pas rentrer. Je ne foule pas un aéroport dont le directeur de la sûreté est nommé par Hammadi Jebali.».