23/10/2011

J'ai voté pour l'émergence d'un front républicain anti-salafiste



Le peuple tunisien saura demain qui il est. C’est un vote-enquête à grande échelle, très utile pour demain et pour notre avenir. Plusieurs études et mémoires de fin d’études doivent être commandées et d’urgence pour analyser ce vote énigmatique. Le nombre des votants pour les forces de la réaction est une donnée essentielle pour l’élaboration de toute stratégique. Quelle que soit l’issue de ces élections, les forces républicaines doivent se constituer en un front uni et puissant pour faire barrage à l’extrémisme rétrograde.


Refusant le fanatisme, ce front républicain devra proposer aux tunisiennes et aux tunisiens une alternative pour asseoir une République citoyenne, juste et surtout solidaire.
La crise des valeurs que nous traversons depuis maintenant vingt quatre ans, a changé la donne. Alors qu’une nouvelle opportunité apparaît sous nos yeux, cette situation doit nous inciter à revoir profondément notre façon de faire l’action  et la pratique politique.
La Tunisie réconciliée à l’intérieur sera plus forte à l’extérieur, surtout en ces moments difficiles où la Nation Arabe est menacée dans son intégrité territoriale,  pour peser davantage sur la scène arabe, africaine et internationale et offrir à nouveau au Monde un message universel de dignité.

Cette union autour du "Front Républicain" sera notre arme pour le combat d’émancipation que nous menons. Nous osons croire et compter sur la compréhension des uns et des autres afin de nous appuyer dans cette initiative.
L’avenir appartient à ceux qui osent le penser. Ensemble nous vaincrons!