05/10/2011

Les avoirs gelés de Ben Ali et de son entourage à l’étranger

Ce clan non seulement s’est approprié des biens impressionnants en Tunisie, mais il s’est permis d’expatrier, par des moyens frauduleux, des avoirs se chiffrant à une dizaine de milliards de Dollars. Ces biens seraient localisés en Suisse, Luxembourg, Autriche, Royaume-Uni, Etats-Unis, Canada, France, Emirats Arabes Unis, Qatar, Liban et au Maroc.
Malgré les dispositifs juridiques et institutionnels mis en place par nos autorités pour le recouvrement des biens mal acquis, les résultats restent maigres à ce jour : des pays ont procédé au gel de certains avoirs … sans rien débloquer. Cette déclaration émanant  d’un haut responsable de la Banque Centrale ne pousse pas à l’optimisme : "c’est un travail de longue haleine" … . D’après des spécialistes, les chances de récupérer ces avoirs sont minces, la Tunisie ne pourrait espérer rapatrier qu’entre 2 à 3 % de ces derniers. Le coût des expertises et de l’accompagnement de l’opération avoisine ces taux. Est-il opportun de poursuivre cette piste ? La Tunisie dispose de moyens de pression non négligeables : de la réduction de la représentation diplomatique au boycott des marchandises en passant par la dénonciation des conventions culturelles,  l’instauration de visas pour les ressortissants de ces pays, la non collaboration judiciaire et policière, etc..