30/10/2011

Mourir pour le Yuan ? par Jean-Michel Quatrepoint


Faillite de la Grèce. Endettement record des États-Unis. Crise de l’euro. Rigueur et austérité un peu partout en Occident. Chômage de masse. Économie exsangues. La globalisation, censée apporter bonheur et propérité au plus grand nombre, tourne au cauchemar pour des centaines de millions de classes moyennes, lentement mais sûrement paupérisées. Trois ans après la chute de Lehman Brothers, rien n’a été réglé. Bien au contraire. Les causes de la crise – déséquilibres commerciaux et déficits qui en découlent – sont toujours là. La Chine, avec son yuan sous-évalué, continue d’engranger des excédents et poursuit sa stratégie de conquête.
L’Allemagne mercantiliste est tentée de jouer cavalier seul. Multinationales et financiers imposent leurs lois à des États de plus en plus impuissants. Les inégalités explosent, et avec elles, les risques d’implosion sociale. Comment éviter la catastrophe qui s’annonce ? Comment faire pour que cette seconde globalisation ne connaisse pas le même sort que la première, qui s’est fracassée un jour d’août 1914 ?
Jean-Michel Quatrepoint est journaliste. Après onze ans passés au Monde, il a dirigé les rédactions de l’Agefi, de la Tribune et du Nouvel Économiste. Patron de la Lettre Apendant quinze ans, il a été également professeur associé d’économie à l’université de Marne-la-Vallée.
Il a publié en septembre 2008, La Crise Globale, lauréat du Prix de l’excellence économique 2009 et en septembre 2009, La dernière bulle, comment Wall Street a phagocité Obama et fabriqué une fausse reprise