05/11/2011

Abdessalem Trimèche, geste de sublimation et de sacrifice

Abdessalem, tu as brisé  le carcan de la sujétion. Par ton acte d’insoumission, geste de sublimation et de sacrifice, tu as inauguré un rapport du corps au pouvoir : corps discourant- fût-ce même en silence et en souffrance, corps subversif porteur d’affirmation de soi, fondateur d’une parole libre infinie, et d’avantage d’un impensé : la Révolution émancipatrice de tout un peuple, le vôtre, puis d’un autre en Egypte et peut-être d’un autre à Qatar et encore et encore.

Tu as réinscrit l’individu, homme, femme au centre de la construction de son devenir au cœur même de son histoire de l’Histoire collective et universelle, ton identité nommée, scandée chaque jour par des milliers de manifestants et de manifestantes anonymes à travers le monde.