01/11/2011

Fanon si proche et si lointain

Frantz Fanon est tout ensemble une figure hors du commun et un personnage déconcertant. Ainsi le perçoit David Macey, qui ne cache jamais les zones d'ombre d'une vie ni les côtés discutables de son «héros». Pour ces raisons et pour d'autres, son livre, qui écrit une vraie page d'histoire à travers un destin individuel, ne cesse de passionner.

Avec cet ouvrage, suivons en raccourci la trajectoire de Fanon pour apercevoir que, aussi résolu qu'en ait été le «héros», elle est scandée de contradictions et de ruptures.
Né Français de la Martinique, descendant d'esclaves et sang mêlé, Frantz Fanon apprend très vite que, dans le regard d'autrui, sa peau le fait exister en «nègre». C'est ce qu'il analysera plus tard dans Peau noire, masques blancs. Par ailleurs, il se sait d'emblée homme de pensée, lisant écrivains et philosophes, mais il se méfie grandement des intellectuels en vogue, ne faisant exception que pour Césaire ou Sartre (la phénoménologie est sa doctrine de référence). Il devient psychiatre au terme de ses années de médecine à Lyon mais récuse la psychiatre régnante, se tournant vers une psychothérapie institutionnelle qu'il peut mettre en œuvre à l'hôpital de Saint-Alban (Lozère), sous la houlette d'un aîné lecteur de Lacan. a lire absolument
Par David Macey