30/11/2011

La troïka contre-nature ne survivra pas ...


Suite aux désaccords persistants sur des éléments fondamentaux comme «le vote sur le projet de constitution,  la motion de censure contre le gouvernement ou  le cumul de fonction (gouvernementale et parlementaire), il y a de fortes chances que la coalition s'effrite inexorablement. La troïka ne survivra pas à cette quadrature du cercle qui menace réellement la stabilité du pays tant sur le plan économique, financier que sécuritaire. Faut-il mettre en minorité rapidement Ennahdha ou dissoudre la constituante et aller à des élections présidentielles et parlementaires sur la base de la Constitution de 59. Bien évidemment, la dernière alternative parait utopique aujourd’hui, elle deviendra évidente dans quelques semaines.