02/11/2011

Pour une journée nationale de mobilisation pour les droits des femmes

Nous proposons l'organisation dans les principales villes du pays des manifestations le jour même de l’installation  de l'Assemblée Constituante pour défendre le Code du Statut Personnel  (CSP) qui un est acquis non négociable, bien au contraire, il faut l’harmoniser avec tous les traités et conventions internationales ratifiés par la Tunisie et ce avant la rédaction de la prochaine Constitution. 
Toute tentative de régression en matière de droit des femmes entraînera  automatiquement celle de la société toute entière. Le peuple qui a eu le courage de chasser Ben Ali et ses sbires se mobilisera pour défendre ses acquis sociétaux.