22/11/2011

Rassemblement des militants de la liberté devant la Constituante : un rendez-vous réussi


Plusieurs milliers de manifestants, issus de  la société civile se sont rassemblés aux alentours du siège de l’assemblée constituante du Bardo.  La première à payer le prix de ses dernières déclarations inopportunes sur les mères célibataires, Souad Abderrahim, d’Ennahdha, a été prise à partie. La foule a  scandé DEGAGE,  DEGAGE,  en signe de protestation.

Des manifestants ont appelé à 
« Un pouvoir civil et non islamiste », « Non à l’ingérence étrangère, non à l’impérialisme du Qatar », « Liberté, dignité, égalité »…. D’autres ont appelé au respect de  la durée de la mission de la constituante fixée à un an.  Des banderoles mentionnent que "les  constituants ont-ils affronté les balles et les matraques ?
Se sont-ils joints aux manifestations le 14 Janvier, ont-ils scandé DEGAGE à ben ali ? Ont-ils revendiqué la Liberté, la Dignité et le droit au travail pour tous ".


Des manifestants issus du mouvement du 24 octobre ont dénoncé "toute ingérence étrangère ". Ils ont brandi des pancartes avec les photos de l’émir du Qatar, rayées avec l’étoile de David sur le mot Qatar  : "non à l’ingérence étrangère", "dégage ta main sur la Tunisie. 
Une journée historique, pas pour les constituants mais pour les indignés du Bardo. L'idée Occupy Bardo" a été lancée" et se concrétisera dans les prochains jours