26/01/2012

Les islamistes font main basse sur le parlement egyptien et les salafistes espèrent bien installer la 6ème Khalifa !


Les partis islamistes, toutes tendances confondues, ont remporté près des trois quarts des sièges aux élections parlementaires. Les islamistes prennent le pouvoir dans un pays enlisé dans une crise socio-économique grave : le chômage talonne les 30%, l’inflation à deux chiffres, la chute brutale  des investissements étrangers, la disparition du tourisme, les grèves de fonctionnaires, la baisse des réserves étrangères (passées de 36 milliards de dollars à 10 milliards en 12 mois). Une vraie catastrophe …

Les Frères musulmans dominent donc la scène politique en Egypte, avec plus de 47% des suffrages. Ils ont gagné 498 sièges à la chambre basse du parlement, selon les résultats officiels définitifs. L’autre parti islamiste ultraconservateur (mais salafiste) Al Nour, a gagné près de 25% des sièges. Loin derrière, les partis laïques Wafd et le Bloc Egyptien, avec environ 9% chacun.
La nouvelle Assemblée du peuple « n’aurait pas vu le jour si ce n’était pas pour le sang pur des martyrs qui ont déclenché cette révolution, » a déclaré un porte parole de mouvement islamiste. « Le parti estime que la renaissance de l’Egypte et son développement exigent la participation de tous les groupes identitaires de cette nation. Chacun a une responsabilité à remplir. »
Et si les Frères Musulmans sont euphoriques, ils vont devoir bien vite prendre les choses en main. Car des troubles majeurs sont en préparation dans toute l’Egypte. Le parlement, qui tiendra sa première session lundi, va devoir lutter contre d’énormes problèmes sociaux-économiques.
Autre problème de taille qui pourrait paralyser le pays : la lutte entre Frères Musulmans et Salafistes. Une lutte identitaire. Quel Islam arrivera à façonner la nouvelle constitution ? Avec ses fonds venus des pays du Golfe, les salafistes espèrent bien installer la 6ème Khalifa.
Maintenant que les islamistes sont au  pouvoir, vont-ils remettre en cause le traité de paix avec Israël ? L’ascension des forces de l’islam jihadiste en Égypte place les USA et d’autres puissances occidentales dans une position inconfortable. Les USA sont le garant du traité de paix Égypte/Israël. Ce traité est fondé sur le principe de la terre contre la paix. Israël a restitué à l’Égypte le Sinaï en 1982 et en échange, il a obtenu un traité de paix. Israël attend avec impatience les premiers faux pas des islamistes égyptiens pour mettre la main de nouveau sur le Sinaï.