27/02/2012

Bourguibistes, Hachedistes, une "alliance éternelle" !


Béji Caid Essebsi, en se rendant ce samedi au siège de la prestigieuse Centrale  syndicale, exprime au nom de tous les bourguibistes , sans aucune réserve, son entière solidarité et sympathie envers l’UGTT, cette valeureuse  institution et symbolique historique de l’indépendance du pays et de la lutte contre l’occupant français.
Ce geste fort symbolique inaugure une  ère nouvelle de concertation  entre les deux principales composantes de la vie politique du pays. Les Bourguibistes en construction et l’UGTT  à la recherche d’une nouvelle stratégie mettront la main dans la main,  comme autrefois lors de la lutte contre le colonialisme français, afin de redresser le pays  en grande difficulté et menacé dans son unité nationale. Aussi, compte tenu de la gravité de la situation,  j’invite vivement  les trois grandes formations récemment constituées  («Grand Parti du Centre», le «Parti Alwatani Ettounsi » et le futur parti fruit de la fusion d’Ettajdid, le PTT et des militants du PDM), ainsi que l’UGTT et BCE de trouver un terrain d’entente pour créer un front alternatif à la Troïka et former, à titre expérimental, un  "shadow Cabinet", une structure de proposition et d’opposition constructive au pouvoir en place en attendant les prochains rendez-vous électoraux ou aux changements imprévisibles de la vie politique dans le pays.
Mustapha STAMBOULI