02/03/2012

Faudrait-il remplacer les trois présidents pour sauver la Tunisie ?


Quelles leçons tirer de cette séance d’hier à l’ANC ? Deux me paraissent essentielles: à quoi sert un président de l’ANC s’il n’est pas capable d’éviter un conflit avec l’opposition ?
A quoi sert un Chef de gouvernement s’il ne répond pas aux questions des représentants du peuple ?  Mais la mascarade de ce jeudi noir m'incite à interpeller les Constituants et le gouvernement. Pourquoi les paie-t-on?
C’est le désordre le plus total qui s’installe à la Constituante donnant lieu à un spectacle de mauvais aloi pour l’image et la crédibilité même de l’institution qui prétend nous rédiger une Constitution. Mustapha Ben Jaffar, président de l’ANC  soucieux beaucoup plus du formalisme et de la l’application stricto sensu du règlement intérieur que du désordre total qui caractérise la situation politique, économique et sociale du pays. Il aurait pu donner la parole à l’opposition trois fois à raison de 20 mn au lieu d’une minute pour 65 députés. Soyons pratiques et pragmatiques ! Il faut croire que MBJ est préoccupé beaucoup plus par l’effritement / éclatement de son parti Ettakatol et surtout de la disparition de la section d’El Menzah dont il a la charge. C’est minable, ce n’est pas ainsi qu’on construit des traditions démocratiques... Je pense que le pays est mal dirigé : un président qui  s’acharne contre la Syrie et son président Bachar Al Assad sans raison. Un Chef de gouvernement  qui n’a aucune prise sur le pays. Il est incapable de mener la moindre action pour le stabiliser. C’est grave et inadmissible. Le tunisien est en droit de demander qu'est-ce qui se passe? Le peuple doute de la capacité de la classe politique pour redresser la situation politique, économique, sociale et sécuritaire. La situation est catastrophique ! Les partis politiques devront s’organiser en dehors de la Constituante et se concerter pour évaluer la situation générale dans le pays et faire des propositions concrètes de sortie de crise. Faudrait-il remplacer les trois  présidents pour sauver le pays qui est réellement en panne aujourd’hui. Je crois que c’est inévitable …
Mustapha STAMBOULI