07/06/2012

Non aux pirates, agitateurs et fossoyeurs de la République


 Le Parti Pirate, parti sans programme, joue les trouble-fête. Sa seule activité consiste à attaquer les symboles de la République. Dans un communiqué rendu public, ce parti dit non aux tribunaux militaires et accuse ces instances d’opacité.   Slaheddine Kchouk  , président de ce parti est allé trop loin dans ses attaques en demandant sur la radio Chems FM la démission du Général Ammar, Chef d’Etat Major des Armées.
A ceux gens, nous disons clairement et sans ambigüité que cette campagne de dénigrement visant le Chef d’Etat major des Armées est dangereuse et tendancieuse cherchant à déstabiliser le pays. Nous rappelons à ces amateurs de la politique que l’institution militaire, sous l’autorité du général Ammar, a joué un rôle de premier ordre surtout le 14 janvier 2011 en faisant avorter le coup d’Etat contre la République en dégageant Ben Ali et son clan mafieux. L’Armée tunisienne a compensé, lors de la période de stabilisation sécuritaire du pays, le défaut voire l’absence des forces de l’ordre. Nous devons aussi reconnaitre à l’armée la «réussite» logistique des élections. Nul ne peut nier l’efficacité de cette institution pour défendre le territoire tunisien lors de la crise libyenne. L’Institution militaire est le seul garant contre l’effritement de la République. Elle est le ciment de notre unité nationale. Attaquer cette institution, c’est insulter le peuple tunisien dans son ensemble. Rachid Ammar doit porter plainte contre cet inconscient et médiocre politicien. Son parti doit le dégager sans délai.
Général Ammar, vous avez pris l’engagement de mettre fin à la récréation qui n’a que trop duré. La récréation doit  prendre fin immédiatement. Il n’y a pas de place pour les agitateurs et fossoyeurs de la République. Il est temps de taire les contestations fallacieuses pour remettre sur pied la Tunisie car le peuple n’a que trop souffert des errements de nos pseudo- politiciens.
Mustapha STAMBOULI