11/10/2012

Faut-il juger le patron de Mont-plaisir ?


La vidéo qui a fait La UNE de tous les journaux numériques et papier dans laquelle le patron de "Mont-inquiétude" «précisait » sa politique pour « reislamiser » la Tunisie –souhait du grand Gourou Khardaoui- est certifiée authentique. Si les propos de cette personne irresponsable ne concernaient que la Tunisie, on pourrait dire que c’est une campagne électorale avant date mais quand il s’agit de dénoncer un pays voisin et frère, en l'occurence l'Algérie, l’affaire devient grave et dangereuse pour la sécurité nationale. Pour justifier sa stratégie de « reislamisation » en accéléré de notre pays, il a évoqué, sans détour,  le soi-disant échec de tentative d'islamisation de l'Algérie en accusant le pouvoir algérien  de limiter les libertés et contrôler les mosquées, etc.

Pourquoi cette vidéo n’a-t-elle eu d’écho qu’aujourd’hui sachant qu’elle datait du mois d’avril dernier ? Peu importe qui a mis de nouveau en ligne et a fait la promotion de cette vidéo, le patron de Monplaisir assume ses déclarations et n’a nullement l’intention de faire machine arrière. Comment peut-il renier une stratégie conçue depuis plusieurs décennies à Londres, à Doha et Riadh ?

Tous ceux qui ont cru que le parti islamiste tunisien n’est pas radical doivent en tirer les conclusions. Béji Caïd Essebsi a avoué qu’il s’est trempé. Alain Juppé, chef de la diplomatie française n’a-t-il pas déclaré : « Quand j'écoute le discours des responsables du parti Ennahdha, (...) ils disent: « nous voulons un pays qui fait référence à l'islam bien entendu, mais qui respectent les principes démocratiques et en particulier, nous nous engageons non seulement à ne pas dégrader le statut de la femme mais même à l’améliorer. Pourquoi ne les croirais-je pas ? ».

Les Etats-Unis n’ont-ils pas  facilité la  victoire électorale du parti religieux tunisien ? Qatar n’a-t-il pas financé ce parti sans compter ? Le prétexte de tous : Garantir la stabilité de la  région arabe à long terme en la dotant de gouvernements qui seraient légitimes et acceptées par les populations. En réalité,  en installant les partis islamistes au pouvoir Washington et Tel-Aviv, Paris espéraient que ces régimes aller "normaliser" avec l’Etat sioniste et ouvrir le Marché arabe aux entreprises et capitaux israéliens. L’échec est doublement  cuisant pour l’Occident à ce propos : (i) le parti islamiste tunisien n’est pas modéré, il est wahhabite comme tous les partis religieux, il a du mal  à accepter la modernité de la Tunisie et son ouverture sur les cultures universelles. (ii) Le parti au pouvoir n’a pas fait la moindre geste pour reconnaitre Israël ou normaliser avec ce dernier.

Il n’est plus étonnant que cette vidéo a été remise en circulation par la volonté des services secrets étrangers pour justifier et inaugurer des nouvelles relations avec ce parti islamiste. Trop c’est trop, la goutte qui fait déborder le verre. Tout laisse croire que le patron de Monplaisir pourrait devenir persona non grata des chancelleries occidentales et être traité comme un islamiste radical, donc infréquentable.

Les déclarations du patron de "Mont-souci" sont graves et appellent les juridictions compétentes à procéder en toute urgence  à la mise en examen de ce Monsieur pour déclarations subversives pouvant porter atteinte à la sécurité Nationale.  La société civile doit rapidement se constituer partie civile pour présenter une plainte à son encontre. Le parti islamiste doit se désolidariser de cette personne s’il veut éviter   le sort du RCD !

Si le gourou est jugé et condamné sévèrement en application des lois en vigueur, ceci introduit un paramètre nouveau et important et un signal aux investisseurs que l’autorité de l’Etat est de nouveau réinstallé ! Cet acte légal et nécessaire boostera notre économie et remplira les caisses de la BCT en devises ramenant ainsi nos réserves stratégiques à 300 jours d'ici 6 mois ! D'une pierre deux coups comme le dit bien mon ami Mohamed Chawki Abid

Mustapha STAMBOULI