25/10/2012

La non-criminalisation de la normalisation avec Israël ou le Gourou démasqué !


Nous apprenons que les députés du parti islamiste au pouvoir refusent d’intégrer dans la « constitution promise » des dispositions criminalisant la normalisation avec l’Etat israélien et proposent la suppression du projet d’article 27 relatif à la criminalisation de la  normalisation avec Israël,  alors qu’il y a un an, le même parti avait  claqué la porte de la Haute instance de  « YBA » pour dénoncer une proposition dans ce sens de non-criminalisation. Les tunisiens sont fatigués par ce jeu irresponsable et indigne.

En tout cas, nous voyons dans cette volte-face une manœuvre « gourouénne » pour dire à Israël et aux américains que les démocrates et les progressistes sont à l’origine du refus de  la normalisation avec Israël. Manière de se faire pardonner et espérer recevoir en contrepartie des financements massifs et un soutien sans bégaiement. 

Sachant que l’Etat sioniste est derrière la déstabilisation de notre pays, pourquoi ne pas organiser un débat urgent à la conférence de l’ugtt afin d’arrêter d’une manière consensuelle la position de la Tunisie concernant cette affaire de reconnaissance et de normalisation avec cet Etat hégémoniste.

L’opposition libérale ne doit tomber dans le piège de cet homme qui ne cherche que ses intérêts personnels quitte à provoquer l’irréparable. Le coursier de l’Etat sioniste n’est-il pas allé avertir Hamas et Henia en particulier pour accepter l'armistice imposé par Israël ? Les conditions de cet armistice serait en cours de rédaction afin de mettre fin aux hostilités et d’établir les nouvelles conditions d’occupation israélienne des territoires. Si de tels arrangements sont en cours d’établissement,  pourquoi notre pays continuera-t-il à subir les sabotages et les déstabilisations israéliennes. Soyons objectifs, seul l'intérêt national prime.

La  coalition d’association  qui a organisé ce  lundi devant l’Assemblée constituante un sit-in pour exiger le maintien du projet d’article 27 relatif à la criminalisation de la  normalisation avec Israël est-elle consciente des impacts d’une telle disposition. Les six raisons naïves  pour justifier la criminalisation de  la normalisation avec Israëldans la constitution tunisienne ne tiennent pas la route ! Ces gens sincères et certainement intègres doivent savoir que l’Etat sioniste, à travers ses pions de l’intérieur comme de l’extérieur, est capable de nous somaliser et détruire le peu d’Etat qui reste dans notre pays. C’est une affaire d’Etat qui doit être traiter à tête reposée avec toute la gravité nécessaire et non avec  un esprit sentimental et une innocence enfantine.

Mustapha STAMBOULI