22/02/2015

Front populaire : un mouvement « hors système » dites-vous ?

L’opposition est normalement formée par  le bloc parlementaire le mieux représenté  au parlement  et  n’appartenant pas à la majorité parlementaire et donc s’y opposant.

Après l’intégration des islamistes dans le pouvoir, le Front populaire aurait dû prendre la tête de l’Opposition. Ce n’est pas le cas … Une question s’impose,  pourquoi le FP n’est pas au rendez-vous ? Est-ce sa rigidité stalinienne qui l’a empêché de négocier ce statut ou une stratégie de refus de jouer un rôle dans la mise en place de la deuxième République ? Il est légitime de comprendre que le FP ait  choisi de déplacer  l’opposition au gouvernement dans la rue à travers le syndicat par une contestation systémique. En tout cas, c’est suicidaire pour Hamma et son Front qui risque d’imploser dan les prochains mois et  une mauvaise stratégie pouvant bloquer le pays.


Hamma et ses camarades n’ont pas saisi le sens du terme Opposition. C’est une occasion pour leur expliquer le rôle et les fonctions de ce statut tant réclamé dans la démocratie :
  • L’opposition est constitutionnellement  un contre-pouvoir qui a la charge de mettre  en cause de la responsabilité gouvernementale devant le parlement par la motion de censure, la saisine du tribunal Constitutionnelle sans oublier les privilèges accordés à l’opposition lors des discussions au sein du Parlement.
  • Le Statut « d’Opposition » prépare la coalition des partis formant cette opposition   à la possibilité d’une alternance politique et au renouvèlement  le personnel politique à tous les niveaux
Le rôle de l’opposition est donc essentiel pour la survie de la démocratie. Apparemment le FP n’est plus d’accord avec la Constitution. A-t-il l’intention de réediter des Kasbah 1 et 2 pour réclamer une nouvelle Constituante afin de  réinstaller de nouveau un régime présidentiel, plus proche de l'esprit d’une gouvernance stalinienne !

Mustapha STAMBOULI
Enregistrer un commentaire