02/11/2015

Crise sociale : un arbitrage s’impose !

L’échec des négociations entre l’UGTT et l’UTICA est pratiquement consommé. Un arbitrage s’impose afin d’éviter le pire. Les trois présidents doivent nommer en urgence une personnalité publique, neutre ayant une expérience confirmée en matière macroéconomique pour évaluer le processus de négociation et arrêter une proposition d’augmentation des salaires tenant compte des conditions économiques du pays et de l’inflation. Mustapha Kamel Nabli pourrait être désigné pour cette mission eu égard à ses compétences. Ce processus n’est possible que s’il est accepté par les protagonistes, titulaires de prix Nobel de la paix.
Enregistrer un commentaire