15/11/2011

APPEL CITOYEN : Rassemblement le Mardi 22 Novembre 2011 à 8h30 devant l’Assemblée Nationale au Bardo


L’Assemblée Constituante ouvrira ses travaux le Mardi 22 Novembre à 10h du matin à l'Assemblée Nationale au Bardo. A partir de 8h30, nous nous rassemblons en masse sur la place devant l’entrée de l'Assemblée Nationale...
A la même heure , à l'appel de plusieurs groupes de la société  civile ( femmes , jeunes , syndicalistes , artistes etc..) des rassemblements similaires auront lieu à Sousse , Sfax , Mahdia , Jendouba , Bizerte , Gabès , Gafsa etc...(devant les sièges des gouvernorats), et aussi à Paris, Genève, Rome, Bruxelles,Londres , New york, Montréal etc..(devant les représentations diplomatiques tunisiennes).
Nous interpellerons les Constituants récemment élus et le gouvernement nahdhaoui en cours de "finition"...Pour dire haut et fort que nous avons payé cher les élections du 23 Octobre ,mais que nous  aurons à l’œil ceux qui ont investi l'Etat....
Pour dire et crier qu’IL N 'Y A PAS PLUS SACRE QUE LA LIBERTE...
Pour dire et crier que le Code su statut Personnel et les droits des  femmes NE SONT PAS NEGOCIABLES, et qu'ils constituent des lignes rouges...
Pour dire qu'on n'acceptera jamais de passer du "Tout est mamnou3" d'avant le 14 janvier au "tout est 7ram" après le 23 Octobre, de la dictature "terrestre" de Ben Ali à la dictature prétendument "céleste" de Ghanouchi.
Pour dire que nous voulons une Constitution qui garantisse les droits et les libertés et prévoit les mécanismes qui feront que leur exercice ne sera pas entravé..
Pour dire fermement que la liberté de croyance et la liberté de création  sont des libertés fondamentales qui doivent être en permanence garanties et protégées.
Nous dirons cela, sur nos nombreuses et diverses banderoles, dans le calme , dans la sérénité , mais avec la détermination inébranlable de femmes et d'hommes qui ne sont pas disposé(e)s à laisser les horizons ouverts par le 14 janvier  s'assombrir par les  résultats des élections du 23 Octobre ...
MOBILISONS NOUS EN MASSE POUR FAIRE RÉUSSIR CETTE INITIATIVE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE.Par Salah Zeghidi.