05/04/2012

Salafistes, fossoyeurs de la République



« Nous apprenons  que les  barbus ont franchi un nouveau palier de rancœur et de haine en s’attaquant aux symboles de l’institution éducative qui a toujours été préservée, jusque-là, contre tout dérapage idéologique ou religieux. Au cours de la nuit de mardi à mercredi 4/04/2012, un directeur de collège au Kef a eu sa voiture incendiée par des salafistes pour avoir refusé à des élèves portant le niqab l’accès aux classes »

Nous exprimons notre solidarité envers un fonctionnaire de la République qui n'a fait que son devoir. Cet acte horrible dénote que les ennemis de la République sont des incultes, ennemis du savoir, de la création et de l'intelligence. Résistons, Résistons, Résistons, et unissons-nous contre ces barbares intolérants et arriérés. Cette barbarie doit être condamnée par le pouvoir et sans délai, autrement, nous le considérons comme complice. Espérons que le peuple se réveille et comprenne les objectifs réels de ces énergumènes : la division et la haine  pour affaiblir l’Etat, démoraliser le peuple et instaurer un pouvoir théocratique, c'est-à-dire  confisquer toutes les libertés et faire des femmes des esclaves et des hommes des abrutis. C’est ouvrir la porte à une nouvelle colonisation qui aura pour but d’éradiquer l’Islam. Pour terminer, ces salafistes obscurantistes décrédibilisent notre culture islamique et notre passé glorieux multiculturel. Sachez que ces pourris sont à la solde du Mossad et manipulés par des intérêts golfiques en cheville avec Israël.

Si le pouvoir politique refuse de prendre ses responsabilités pour endiguer le danger salafiste avant qu'il ne soit trop tard, c’est à l’Institution Militaire, garante de la République et de ses institutions,  de prendre l’initiative pour mettre fin à cet état de gabegie et de guerre civile unilatérale.

La société civile a le devoir de faire face à ce phénomène de radicalisation et de l’extrémisme religieux  cherchant à anéantir le savoir et la  création.


Mustapha STAMBOULI, Républicain