08/04/2013

Une conférence exceptionnelle d'un homme exceptionnel à Monastir !



Dans le cadre du 13ème Commémoration du décès du Combattant suprême Habib Bourguiba, Mustapha Kamel Nabli fait ce dimanche salle comble à Monastir : une conférence-débat (l’Etat de l’indépendance et de la libération économique) d’une qualité exceptionnelle. MKN a passé en revue avec brio la Tunisie économique de l’indépendance à ce jour. 


La Tunisie est passée d’une économie embryonnaire à l’indépendance à une économie performante à partir des années 80. Les revenus par capita ont été multipliés par 5 en l’espace de quelques décennies. Malheureusement, la Tunisie fait du surplace depuis deux ans et que la situation est jugée grave voire catastrophique et que la route à parcourir est dangereuse et incertaine.  

MKN Il n’a pas oublié de mentionner que le PIB a régressé de  8% au cours des deux dernières années et qu’il a chuté de 5.7 milliards de dinars en 2012 en monnaie constante, autrement dit une baisse d’activités et une perte d’emplois certaine. Ces données contredisent les chiffres de l’INS qui ne sont plus fiables  car ils sont flous. La méthode et la méthodologie de collecte des informations seraient à l'origine de ce décalage entre les chiffres et la réalité de l’économie. L'INS a perdu tout son "aura" et que ses publications ne sont plus pertinentes.

Le recours aux fonds du FMI confirme le passage à vide de l’économie tunisienne et des finances publiques. Toute la Classe politique est responsable de cette situation. Sans une solution rapide des questions politiques (Constitution, élections, sécurité) la Tunisie pourrait sombrer et subir une banqueroute difficile à éviter. 

Le débat était riche et varié : MKN a répondu sans détour à plus d’une vingtaine d’interventions et une trentaine de questions. Une conférence-débat de plus de 3 heures d’une qualité exceptionnelle mérite d’être dupliqué dans toutes les villes du pays pour expliquer et clarifier les enjeux politico-économiques dans notre pays. 

MKN avec des mots simples et un calme déroutant a pu convaincre l’auditoire de sa thèse qui se résume « La Tunisie frôle le "chaos incontrôlé" faute d’une normalisation politique et des actions urgentes et volontaristes visant à assainir les finances publiques et une relance de l’investissement, seul moteur créateur d’emplois et de richesses. »

Mustapha STAMBOULI