16/05/2013

La maison Tunisie brûle et l’inconscient suprême délire …


Tous les chiffres économico-financiers sont au rouge : 
(i) le déficit de la balance commerciale a atteint à fin avril 3,5 milliards de dinars  et pourrait atteindre 20 milliards de dinars d’ici la fin de l’année, 
(ii) le dinar perd plus 5 % en quelques jours et tout laisse croire que cette érosion pourrait atteindre 20% si on laisse glisser le dinar par rapport aux principales devises, 
(iii) la bourse plonge au rouge et perd plus 3,7 % en l’espace d’une semaine  et rien n’indique que cette descente aux enfers va s’arrêter.

La maison Tunisie brule et nos politiciens passent d’une palabre à une autre pour nous miroiter une sortie de crise. Tartour déconne à plein tube à l’ouverture du second round de la palabre de l’ugtt. Où va-t-on ?