05/04/2012

L’Algérie, un os dans la gorge de BHL !


Bernard-Henri Lévy,  homme d’affaires et sous-traitant, écrivain en vogue et médiocre  philosophe,  se prend pour un stratège politique voire militaire. Ce faux chef de la diplomatie française durant la crise libyenne vient de déclarer  lors du colloque tenu à Marseille intitulé «La guerre d’Algérie…cinquante après » : « l’Algérie n’est pas un pays arabe ni islamique mais un pays juif et français, sur un plan culturel » et il ajouta  «que l’Algérie connaîtra elle aussi un printemps arabe ».
BHL nous annonce, à son insu, ce que savons déjà, que les  révolutions arabes sont le fruit de conspirations étrangères et une punition collective infligée aux pays qui n’acceptent pas les diktats israéliens. BHL n’a-t-il pas déclaré aussi que : "Ces printemps arabes, c’est bon pour Israël".
BHL a bien accompli sa mission libyenne en détruisant le peu d’Etat existant en Libye par l’arrivée massive des obscurantistes d’El Qaïda et de tous les voyous internationaux du crime. La Libye, par les soins de BHL, est devenue la Somalie de l’Afrique du Nord et menace sérieusement ses voisins, plus particulièrement le Mali. Ce pays pauvre et paisible se trouve actuellement dans une tourmente orchestrée  par des salafistes-séparatistes visant la mise en place d’un Etat théocratique obscurantiste. Le Mali est au bord de l’éclatement et de la désagrégation. Ce pays  risque la «soudanisation» grâce à la France et à sa diplomatie éclairée !
BHL et Alain Juppé se sont acharnés durant une année, sans succès, contre la Syrie  pour l’imploser tout simplement. La France connaissant parfaitement les difficultés de coexistence communautaire dans la région aurait dû aider la Syrie à engager un dialogue avec tout mouvement d'opposition en vue de la stabiliser au lieu de la renvoyer à une «libyanisation» annoncée ou de la laisser à merci de la Russie.
Je dis à BHL ce que j’avais déjà dit à Juppé que,  l’Algérie, elle, répliquera à toute action de déstabilisation venant de l’Occident. Les algériens se défendront comme par le passé, quitte à provoquer une troisième guerre mondiale pour stopper l’arrogance et l’hégémonie israéliennes et celles des pays  - dont la France - qui l’appuieront dans cette folle aventure. 
Le projet sioniste visant à installer des régimes islamistes dans la région arabe pour justifier le statut juif de l’Etat d’Israël est voué à l’échec car les forces laïques et républicaines en Algérie et en Tunisie sont conscientes d’un tel danger. Ces forces progressistes  sauront comment mettre en échec ce plan diabolique.
Israël fera tout pour radicaliser ces régimes et les accuser le jour «J » de terroristes afin de justifier, par exemple, la récupération du Sinaï ou revendiquer Misrata en Libye. L’Etat sioniste veut imploser la région arabe et créer des Emirats à la dimension du Qatar pour  les maîtriser, les exploiter et en faire un grand marché de consommateurs de produits israéliens. Israël crée les conditions  pour imposer la terreur et son diktat dans la région. Israël prépare la « guerre du gaz» qui opposerait les «vrais amis de la Syrie»,  Russie, Chine, Iran,  … aux «inconditionnels d’Israël». Israël, nouvelle puissance technologique, militaire et énergétique avec des réserves en gaz évaluées à 3500 milliards de m3, tire les ficelles et pousse l’humanité vers une guerre géoéconomique et probablement militaire aux conséquences improbables. 
Le sionisme mondial veut redessiner la nouvelle carte du monde à travers les routes du gaz : des pays vont disparaitre pour faire place à de minuscules Etats dépendants des puissances dominantes. Le printemps arabe et ses révoltes sont  passés par ces routes.
BHL joue dans cette stratégie hégémonique l’éclaireur et le détonateur afin de déblayer le terrain en vue de l’agression et de la destruction. BHL va-t-il se porter candidat pour le prix  Nobel de la Paix 2012 en raison des services rendus à l’Humanité et aux révolutions et printemps arabes et africains ?
«Beaucoup de bruit pour rien» dirait Shakespeare !
Mustapha STAMBOULI, républicain, alter mondialiste