18/03/2015

Attaque mafio- terroriste à Tunis : Trop c'est trop, ça suffit ...

19 tués et 50 blessés dans la prise d'otages au Musée de Bardo: un bilan  lourd et incompréhensible.

Ce gouvernement a atteint son plus haut niveau d'incompétence et cela exige sa démission immédiatement et la mise en place d'un autre système de gouvernance plus volontariste dans l’éradication du réseau mafio-terroriste. Il n’est pas exclu que des services secrets étrangers sont derrière cette catastrophe.

Le président de la République doit arrêter son flirt avec les ennemis de la République, protecteurs de la secte mafio-terroriste et gouverner le pays. S’il est incapable de mettre de l’ordre dans la « maison Tunisie », il doit partir et remettre le pouvoir à qui de droit.



L’Etat tunisien doit réviser rapidement sa stratégie en rapport avec la situation explosive en Libye. Dire que la Tunisie est neutre dans cette guerre civile, c’est appuyer le terrorisme et l’inviter chez-nous.

Le président de la République doit rompre sans délai les relations diplomatiques avec les pays golfiques qui appuient et financent le terrorisme.

BCE doit peser pour réactiver la loi antiterroriste de 2003 en attendant l’approbation du projet de loi se trouvant à la chambre des députés.

L’incompétence, l’amateurisme, la diversion, l’absence d’ouverture sur le futur ont favorisé tous les dérapages (économique, financier, sécuritaire, etc.). La Nation tunisienne subit un complot sioniste appuyé par le wahhabite golfique et l’impérialisme international. Notre République est menacée de décomposition et du chaos généralisé.

La classe politique : Terminator de la Tunisie ? La Tunisie a échoué sur tous les plans. La stratégie adoptée jusqu’à ce jour est complètement erronée pouvant somaliser notre pays dans quelques années si nous continuons sur cette lancée. Il faut une autre stratégie de gouvernance qui donne tous les pouvoirs au peuple tunisien à travers la démocratie directe et la décentralisation intégrale. La mafia a avalé l’Etat central et presque tous les partis influents à travers l’argent sale. Il nous faudra une autre Constitution qui accordera au peuple tous les pouvoirs et préserverait nos richesses et surtout notre souveraineté. On doit identifier les hommes et les femmes qui sont capables de donner sans rien exiger et qui osent reformer l’Etat tunisien et surtout chasser les fossoyeurs de la République.


Un drame dévoile un autre … La tuerie d’hier est un drame immense qui doit obliger la classe politique et surtout les premiers responsables de l’Etat de cesser de raconter des banalités,  de faire des inventaires imbéciles ou des fausses promesses. Cette catastrophe historique a permis à la Tunisie toute entière de constater de visu l’autre drame de notre pays : l’absence d’un homme d’Etat capable de porter un projet alternatif de stabilisation de la Tunisie et de stopper le complot contre la Tunisie. La tuerie d’hier est un drame immense qui doit obliger la classe politique et surtout les premiers responsables de l’Etat de cesser de raconter des banalités, de faire des inventaires imbéciles ou des fausses promesses. Cette catastrophe historique a permis à la Tunisie toute entière de constater de visu l’autre drame de notre pays : l’absence d’un homme d’Etat capable de porter un projet alternatif de stabilisation denotre pays et de stopper le complot contre la Tunisie. Ce qu’attendent les tunisienns et les tunisiennes ce sont des actes concrets et immédiatement et pas des exercices oraux d’une qualité médiocre après chaque drame.

Mustapha STAMBOULI
Enregistrer un commentaire