28/01/2012

Quand Juppé offre l'Elysée à Hollande !


Le débat télévisé du jeudi soir sur France 2 entre le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, et Alain Juppé, ministre des Affaires Etrangères n'a pas déçu et a tenu toutes ses promesses malgré l’arrogance, l’aigreur et l'agressivité de Jupé.
La question que tout le monde se pose  « Qui a gagné le débat ? » En tout cas, il y a un perdant et c’est Sarko !!!
Envoyer Juppé au front pour combattre Hollande est certainement la plus grave erreur stratégique de ce début de campagne de Sarkozy.
Lorsqu’Alain Jupé sort le terme «Sarko» alors qu’il parlait du chef de l’Etat, on a compris le degré de considération dans lequel il tient son «patron». L’autre bourde de Juppé quand il a lâché à son adversaire: «On verra ce que vous ferez»… Sous-entendu, une fois à l’Elysée. Une erreur de débutant? Non, absolument non, Juppé, homme avertit, intelligent souhaite la défaite de Sarkozy pour se préparer pour 2017, sa dernière chance. Aussi, c’est un aveu sans ambigüité que la partie est déjà pliée.
Rappelons-nous la phrase assassine que  Juppé a lancée à Sarko  en août 2010 quand ce dernier lui  proposa les Affaires étrangères : «Ai-je intérêt à monter sur le Titanic?».


Sérieux, courtois et déterminé, Hollande a sans conteste réussi cette épreuve en battant le meilleur de l’UMP. Après son discours historique de  Bourget, François a montré sa volonté de consensus et d'unité ntionale, répétant à plusieurs reprises le respect qu'il attache à ses adversaires politiques ou aux Français qui ne voteront pas pour lui.
François Hollande remporte cette bataille, mais la guerre est loin d’être terminée.