15/05/2012

Lettre ouverte à François Hollande, Président de la République française : pour un nouvel ordre géoéconomique Afro-méditerranéen utile !


Le peuple de France a voté massivement avec une participation historique de plus de 80 % pour dire oui à une autre politique de gauche, plus transparente et plus juste et pour dire aussi non à une politique ultralibérale  et de l’ingérence militaire en Afghanistan, en Libye, en Syrie, etc..
Les français réprouvent  l’aventurisme de Sarkozy dans son entreprise coûteuse de déstabilisation de la région arabe sous la houlette de Bernard Henri Levy. Ce vote condamne, sans hésitation, le bilan d’un quinquennat d’amateurisme, d’errements et, davantage encore, de démantèlement de la République.
Monsieur le président, rares les fois où on vous a entendu  évoquer les évènements majeurs du Monde. Seriez-vous ethnocentriste ?  Vos interventions sont axées essentiellement sur la politique franco-française. La France a besoin d’une vraie politique étrangère pour sortir de son isolement et de sa faillite. Sarkozy et son fan Juppé ont fait beaucoup de tort à la France et au Monde entier. Ils sont partis en guerre avec BHL pour  déconstruire le Monde arabe afin de  l’offrir à Israël. Comment comptez-vous vous défaire de cette politique dangereuse et suicidaire ?
L’utile, c’est de sauver l’humanité de l’arrogance et de l’agression sioniste ! Cette folle aventure pour mettre la main sur les richesses gazières et pétrolières  et maîtriser les routes des gazoducs est vouée à l’échec car le complot est déjà mis à nu et n’a aucune chance de se concrétiser. L’Allemagne a bien compris les enjeux ; elle a déjà pris des positions claires et justes. Elle a refusé de s’engager avec Sarkozy dans cette  entreprise sans issue. Elle lui préfère son allié stratégique russe.
L’utile, c’est de cesser d’envoyer des snipers pour soutenir les salafistes, jihadistes, les soi-disant opposants syriens, c’est aussi,  quitter sans tarder l’Afghanistan et éviter aux soldats français une mort certaine - inutile.
L’utile pour la France, c’est de construire une nouvelle stratégie de développement basée sur une coopération avec comme partenaire  le Maghreb  en adoptant une  approche systémique afin d’aboutir à moyen terme  à la prospérité totale et intégrale de la France et des  cinq pays maghrébins. L’Afrique du Nord possède des atouts énormes pour se construire et se développer correctement. Nous disposons de  matière grise, d’énergies en tous genres, de main-d’œuvre qualifiée et surtout d’une volonté à toute épreuve. Quant à la France, elle, qui dispose de tout l’arsenal  technico-économique et culturel, elle peut contribuer valablement au  renouveau Maghrébin. Abandonner ces pays à l’invasion jihadiste-wahhabite revient à les condamner à l’égarement pour 40 ans. La « wahhabisation » de l’Afrique du Nord mettra la France en grande difficulté sur la scène maghrébine voire à l’effacer complètement. La langue et le rayonnement culturel français seront supprimés à jamais !
L’utile, c’est de vous occuper de l’Afrique et surtout de l’Afrique francophone menacée par Al Qaida et les salafistes. Israël, tête de pont de l’impérialisme,  et l’intégrisme golfique cherchent à déstabiliser l’Afrique pour la mettre définitivement sous leur tutelle. Le projet de partage de l’Afrique exclut l’Europe et la France en particulier : Israël tente de s’approprier l’espace arabe et les USA et leur sous-traitant saoudien l’espace africain. Si ce projet voit le jour, l’Europe entrera en hibernation encore pour 40 ans !
L’utile, c’est d’agir rapidement et sans délai pour sauver la Libye d’une guerre civile annoncée dont les conséquences seront terribles et sans fin pour le peuple libyen surtout, l’Afrique du Nord et l’Afrique en général. L’Europe en payera aussi le prix en raison du renchérissement démesuré du prix du pétrole et du manque-à-gagner estimé à 50 milliards de dollars des investissements non réalisés.
La France doit faciliter la recherche d’une solution juste et durable au conflit israélo-palestinien afin de préserver la dignité d’un peuple héroïque, victime d’intérêts stratégiques et qui erre depuis plus de 65 ans. Si Israël persiste dans son entêtement et refuse la création d’un Etat palestinien indépendant, en application des résolutions des Nations Unies, la France de concert avec la Communauté internationale devrait réorienter le débat vers une solution préconisant «Israpal» comme Etat pour tous ceux et celles qui demeurent en Palestine historique.
La France, comme l’a préconisé Jean-Luc Mélenchon, doit régler définitivement son litige historique avec l’Algérie et dégeler des relations néfastes pour les deux pays handicapant leur avenir commun. Il n’y a plus de place à l’arrogance et à l’orgueil. L’intérêt des deux nations prime. L’Algérie est la partenaire naturelle de la France. Les potentialités algériennes humaines, financières et surtout énergétiques associées à la puissance économique française pourraient créer un nouveau pôle de croissance et de prospérité dans l’espace Afro-Méditerranéen.
Monsieur le Président,  avez-vous un autre choix que celui d’actionner les paramètres de la coopération méditerranéenne et africaine pour sortir votre pays de l’impasse, des errements de Sarkozy et de la crise ? La manipulation et le tripotage des paramètres nationaux ne sont plus en mesure de redresser la France. Vouloir faire autre chose, c’est anticiper l’hibernation de la France et l’implosion de la région arabe c.à.d.  laisser cette dernière  se transformer en «poussières d’individus» gérées par l’internationale jihadiste.
L’utile, c’est de concrétiser votre promesse de restituer à la Tunisie  l’intégralité des biens mal acquis par  Ben Ali et  sa  mafia immobilisés en France.  Rien ne justifierait un retard ou même un ajournement de votre promesse.  Le peuple tunisien qui a applaudi votre victoire ne comprendrait pas des atermoiements au nom de formalités politico- administratives, juridiques ou autres.
Monsieur le Président, faites en sorte que les français et françaises comprennent les enjeux géopolitiques actuels car ces enjeux détermineront les politiques intérieures de la France à l’avenir. L’utile, c’est ça, entre autres, ce que Jean-Luc Mélenchon a bien compris.
Mustapha STAMBOULI, ami de la France.