07/10/2011

Le PDP doit répondre clairement à des questions essentielles

Fichier:Logo pdp tunisie.png Un programme d’un parti doit être conçu dans une démarche globale, systémique et participative. Le PDP a opté pour un processus technocratique de compilation de données venant de spécialistes et non de planificateurs et aménageurs. Les régions et les communes n’ont jamais participé dans cette réflexion. Au lieu de faire un programme, le PDP aurait dû établir un système d’objectifs cohérents émanant d’un diagnostic objectif avec un canevas de résultats attendus. En tout cas, le PDP devra répondre clairement à des questions essentielles :

i-             Les aspects constitutionnels : le PDP doit se prononcer rapidement  sur le contenu de la future Constitution et de son mode d’adoption.
ii-           Egalité Homme-Femme : se prononce-t-il sans ambiguïté en faveur de l’égalité Homme-Femme garante de l’émancipation et du progrès de la société ?
iii-         Séparation du religieux et du politique : le PDP doit se prononcer nettement  sur cette question et ne pas s’enliser dans un jeu de brouillage hypocrite, hypothéquant l’avenir de la Tunisie et faisant table- rase  de nos acquis sociétaux.
iv-          Peine de mort : La peine de mort n’a aucun effet dissuasif sur le comportement individuel, elle n’est que vengeance mise en scène par la société et crime ajouté au crime précédent. Le PDP se joigne-t-il ou non à la justice internationale pour supprimer ce châtiment indigne d’un pays en phase de construction démocratique ?
v-            Rôle à jouer par l’institution militaire pour l’intégrité et la pérennité de la République : Que le PDP définisse une position exacte et transparente sur cette question. Est-il prêt à accorder à l’institution militaire la défense de nos acquis républicains ? Le modèle turc, réclamé par Ennahda  est un tout, un ‘package’ ; il est ni envisageable, ni acceptable de le saucissonner. Tout parti se réclamant de l’Islam devrait accepter ce postulat.
vi-          Décentralisation et autonomie locale : Le PDP s’engage-ils à défendre l’inscription du principe de l’autonomie locale dans la future Constitution et à le mettre en application une fois parvenu au pouvoir via des dispositifs législatifs correspondants ?
vii-        Services Publics : Le PDP va-t-il imposer un socle minimal  de services publics en les inscrivant dans la Constitution (éducation, santé, transport, etc..) ?
viii-       Développement durable : Le PDP va-t-il se préoccuper de nos richesses halieutiques menacées par une surexploitation des ressources et de la pêche au chalut, laquelle cause des dégâts  irréparables pour les fonds marins (végétation et habitat) ? Va-t-il s’inquiéter de la santé des citoyens et citoyennes  en exigeant des modes d’exploitation agricole plus écologiques par l’adoption de l’agriculture biologique. Va-t-il  refuser l’énergie nucléaire comme solution alternative aux énergies fossiles ? Pose-t-il une stratégie se basant sur les énergies renouvelables pour la production énergétique ?
ix-          Le PDP  va-t-il condamner les actes de violence et surtout l’action ignoble des putschistes du 7 novembre ? Appuie-t-il la démarche citoyenne engagée auprès des tribunaux pour faire comparaître ces derniers devant la justice ? Va-il condamner sans ambiguïté la violence pour une prise de pouvoir éventuelle ?
x-                  Refus du sionisme: S’engage-t-ils à ne reconnaître l’Etat israélien qu’après la libération intégrale du territoire palestinien défini par les Nations Unies avec Al Qods comme capitale de l’Etat palestinien, le retour de tous les réfugiés palestiniens en Palestine historique, la restitution des biens volés par Israël (comme les juifs le font à juste titre vis-à vis de l’Allemagne et des Etats européens), la libération des prisonniers arabes et palestiniens détenus par Israël et la restitution, sans aucune condition, du plateau du Golan à la Syrie ?



       Le 12/10/2011 le PDP en marge d’une conférence de presse organisée mardi 11 octobre 2011 par le Parti démocrate progressiste, Investir en Tunisie s’est entretenu avec Dr. Ahmed Bouazzi, membre du comité exécutif du PDP sur la question du nucléaire. Lire l'article http://www.investir-en-tunisie.net/index.php?option=com_content&view=article&id=11684