10/05/2012

Le 22 octobre 2012 : date sacrée !


D’après Mosaïque FM, le président de l’Assemblée constituante, Mustapha Ben Jaafar, révélera d’ici demain les dates des prochaines élections. Ben Jaafar aurait ainsi déjà proposé la date du 20 mars 2013 pour les élections législatives, et celle du 22 novembre 2012 pour la fin des travaux de l'assemblée. D’après la loi ayant appelé le peuple tunisien à l’élection de la Constituante, il a été mentionné que la durée de cette dernière aura une durée de vie d’un an, pas un jour de plus. De moins, oui ! Le 22 octobre est la date limite de «légitimité» de la Constituante.
MBJ doit respecter cette date-sacrée. Nous exigeons une Constitution acceptée par le peuple tunisien à travers un référendum avant le 22 octobre 2012. Autrement, par un mécanisme à inventer, permettrait (1) d’adopter la Constitution de 59 et (2) procéder à la mise en place d’une nouvelle transition de 6-9 mois pour sortir le pays de cette gabegie institutionnelle. L’opposition devra réagir énergiquement à ce jeu malsain de calendrier. Le non-respect du Deadline du 22 octobre exposera le pays à une terrible turbulence pouvant apporter des graves préjudices à la Nation. L’Espagne a établi sa Constituante en 20 jours. Nous n’avons plus le droit de différer de mettre en place la légitimité.  J’en appelle à la société civile et aux partis de l’opposition pour nous mobiliser massivement et rapidement sinon nous serons tous coupables de non-assistance à peuple en en danger …